Chinese (Simplified)EnglishFrench

ANTI JET LAG

L’aviateur pionnier américain WILEY, après son tour du monde, a porté à la connaissance du public ce syndrome d’épuisement ressenti après un long trajet en avion, dans son livre « le tour du monde en huit jours ». Notre corps est programmé pour être actif et alerte le jour et dormir la nuit. La Terre se divise en 24 fuseaux horaires avec un décalage d’une heure pour 150º de part et d’autre du Méridien de Greenwich. Voyager en traversant plusieurs fuseaux horaires perturbe nos rythmes naturels, entrainant fatigue extrême ou autres symptômes comme l’insomnie, problèmes digestifs, douleurs et désorientation dans l’espace.

N’y a-t-il pas un moyen de diminuer et d’éviter les effets désagréables du Jetlag ?

Une session d’oxygénothérapie hyperbare avant ou après un vol, long ou moyen-courrier, permet de corriger les effets désagréables du « Jetlag ».

JETLAG

Le syndrome du décalage horaire, ou “jetlag”, est une conséquence déstabilisante et handicapante, aussi nommé “arythmie circadienne”, (le rythme circadien est l’étude d’une période de 24 heures pendant lesquelles un certain nombre de mécanismes biologiques et physiologiques se répètent). Le « Jetlag » résulte d’un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires et se matérialise par un dérèglement de l’horloge biologique. Qu’il se manifeste par une perte d’appétit, un sommeil perturbé, des maux de tête et parfois une impression de dépression, il perturbe le métabolisme.

En cause, l’horloge circadienne en charge de synchroniser les fonctions biologiques du corps est déréglée. Elle régule les processus biologiques afin que chacun d’eux s’optimise automatiquement à un instant précis. § Elle maintient et ajuste les réactions cellulaires en fonction de la lumière, de la température et de l’oxygène qu’elle reçoit. Or, lors d’un voyage, le fuseau horaire diffère et rompt le rythme cyclique habituel.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

MIGRAINE

Crise migraineuse : C’est une affection très fréquente, souvent génétique, qui affecte entre 12 et 16% de la population, principalement les femmes.

Les mécanismes biochimiques de la migraine ne sont pas toujours bien identifiés, on sait seulement que la douleur ressentie est due à une vasodilatation importante des vaisseaux.

L’oxygénothérapie hyperbare provoque une vasoconstriction des vaisseaux ce qui permet, non pas de soigner l’ORIGINE de la migraine, mais de soulager la douleur ressentie sans thérapie médicamenteuse.

Une seule session de 40 min permet de soulager la douleur d’origine migraineuse.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

EFFET GUEULE DE BOIS

UN LENDEMAIN UN PEU TROP ARROSé

L’oxygénothérapie hyperbare est enlève les effets négatifs de mal de tête mais n’atténue en rien le taux d’alcoolémie dans le sang.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

TATOUAGE/lésions tissulaire

Il s’agit là d’une des applications thérapeutiques utilisées en milieu hospitalier pour accélérer les process de cicatrisation dans les grands traumatismes cutanés, musculaires et osseux (brûlures, traumatisme par écrasement, retard de cicatrisation cutanée chez les diabétiques notamment, retard de consolidation osseuse).

 

 

Quand nous sommes victimes d’une lésion, la zone affectée se voit diminuée en apport d’oxygène par lésions de son réseau vasculaire dues à divers facteurs (syndrome inflammatoire, altération de la perméabilité vasculaire, infection….). L’hypoxie favorise une baisse de la multiplication cellulaire des fibroblastes et réduit la synthèse de collagène.

La pression artérielle d’oxygène (PaO2) des tissus lésés atteint les 5–15mmHg, ce qui est faible en comparaison des tissus voisins non altérés qui sont à 40-45mmHg pour 1 atmosphère de pression (1 ATA). Pendant la phase inflammatoire, l’OHB réduit l’oedème et l’inflammation dans la zone lésée.

Dans l’os, les activités ostéoclastiques et ostéoblastiques sont également diminuées. L’oxygénothérapie hyperbare augmente la diffusion pré-capillaire de l’O2 et rétablit une PO2 tissulaire satisfaisante dans ces zones mal vascularisées. L’augmentation de la PO2 tissulaire améliore l’activité de synthèse des fibroblastes, des ostéoblastes et des cellules endothéliales facilitant ainsi les phénomènes de réparation du tissu conjonctif et améliorant la cicatrisation des plaies, des lésions tendineuses, musculaires et des fractures.

Les séances d’oxygénothérapie hyperbare accélèrent les processus de néovascularisation. Toutefois, l’hypoxie est un stimulus puissant nécessaire à la prolifération vasculaire et à la synthèse des précurseurs du collagène. C’est l’alternance d’hyperoxie pendant la séance d’oxygénothérapie hyperbare et d’hypoxie entre les séances qui favoriserait l’augmentation du nombre et du diamètre des néo-vaisseaux. Si l’oxygénothérapie hyperbare est bénéfique dans les processus de multiplication et de synthèse cellulaires, une hyperoxie trop importante peut avoir expérimentalement un rôle néfaste par la production de radicaux libres.

Les muscles, tendons et ligaments se composent de cellules entrelacées de tissus conjonctifs riches en collagène qui leur offrent soutien et protection. Le collagène est un élément structurant du réseau intercellulaire. Ce système permet aux cellules de s’adapter aux contraintes mécaniques auxquelles elles sont soumises pendant la contraction musculaire.

Chaque cellule est vascularisée par une quantité de vaisseaux capillaires qui leur apportent les nutriments et l’oxygène. Une lésion affecte à la fois les tissus conjonctifs et les vaisseaux sanguins.

L’oxygénothérapie hyperbare provoque une néo-vascularisation, et augmente la prolifération de fibroblastes (tissus cutanés), de myoblastes (tissus musculaires), et d’ostéoblastes (tissus osseux) et donc la formation de collagène indispensable à la réparation des tissus lésés. La néo-vascularisation favoriserait une récupération plus rapide des lésions et un renforcement de la qualité des ligaments, tendons et muscles après 6 sessions de 90min d’oxygénothérapie hyperbare, effectuées en 10 jours.

RETARD DE CICATRISATION CUTANÉE

(extrait – Bull. Acad. Nationale Méd, 2005, 189, n°5, 853-865)

"... Il est connu de longue date que le déroulement normal du processus de cicatrisation conjonctive (constitution d’un bourgeon dont le développement évolue vers la cicatrisation), est sous la dépendance d’un gradient de pression d’oxygène.

Toute hypoxie entraine un ralentissement, voire un arrêt de ces processus de cicatrisation et favorise le développement d’une infection locale.

Dans le milieu hospitalier, ces constatations ont conduit à des applications cliniques : (prise en charge des plaies de cicatrisation difficile, des lésions de radionécrose, etc…), par oxygénothérapie hyperbare.

L’oxygène joue un rôle essentiel à chaque étape de la cicatrisation : la pression tissulaire d’oxygène contrôle la prolifération des fibroblastes, régule l’hydroxylation de la proline et de la lysine, étape obligée de la synthèse du collagène, permet la libération du collagène par les fibroblastes ainsi que son incorporation dans la matrice cicatricielle.

L’oxygénothérapie hyperbare corrige l’hypoxie tissulaire en augmentant l’oxygène dissous dans le plasma par un effet de redistribution du flux sanguin vers les zones hypoxiques du fait de la vasoconstriction hyperoxique présente dans les tissus sains et par amélioration du flux micro-circulaire liée à un accroissement de la plasticité des hématies.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

PERFORMANCES CEREBRALE

Dans le liquide céphalo-rachidien, l’oxygénothérapie hyperbare optimise l’apport en oxygène au niveau des neurones (système nerveux), permettant ainsi de :

Système nerveux, performances cérébrales et psychiques.

Les bactéries dépourvues de mécanisme de défense contre les radicaux libres sont sensibles à l’élévation de la pression partielle d’O2.

De nombreuses bactéries sont sensibles à l’oxygénothérapie hyperbare parce que l’oxygène est nécessaire au bon déroulement de la phagocytose* des bactéries.
(*Mécanisme qui permet à certaines cellules spécialisées (macrophages, granulocytes neutrophiles) ainsi qu'à certains organismes unicellulaires (protistes) l'ingestion de particules étrangères tels que des bactéries, des débris cellulaires, des poussières... La phagocytose a un rôle important dans la fonction immunitaire, c'est en effet un moyen de défense de l'organisme, notamment lors d'infections bactériennes ou parasitaires). Lésions tissulaires
Il s’agit là d’une des applications thérapeutiques utilisées en milieu hospitalier pour accélérer les process de cicatrisation dans les grands traumatismes cutanés, musculaires et osseux (brûlures, traumatisme par écrasement, retard de cicatrisation cutanée chez les diabétiques notamment, retard de consolidation osseuse).

Quand nous sommes victimes d’une lésion, la zone affectée se voit diminuée en apport d’oxygène par lésions de son réseau vasculaire dues à divers facteurs (syndrome inflammatoire, altération de la perméabilité vasculaire, infection….). L’hypoxie favorise une baisse de la multiplication cellulaire des fibroblastes et réduit la synthèse de collagène.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

PERFORMANCES PHYSIQUES & SPORTIVES

Depuis l'Antiquité, les médecins, les yogis... tous s'accordent sur le fait que l'oxygène est la clé du bien-être.
Pourquoi ? Parce que 90% de notre énergie provient de l'oxygène (contre 10% de l'alimentation et de l'eau).

L'air que nous respirons arrive directement dans nos voies respiratoires jusqu'à nos alvéoles pulmonaires. Le sang se charge de véhiculer l'oxygène qui se dissout dans les cellules (95% de l'oxygène se fixe sur l'hémoglobine).

Alors que le taux d'oxygène dans l'air était il y a quelques milliers d'années de 30%, aujourd'hui, avec la pollution atmosphérique, les produits chimiques..., ce taux est passé à 20% environ. Autant dire, qu'il faut pour garder notre énergie vitale, penser à des subterfuges, des aides diverses.

L’oxygénothérapie hyperbare est le meilleur moyen aujourd’hui de pallier les déficiences engendrées par ce déficit d’oxygénation qui limite les échanges gazeux entrainant fatigue et difficultés de récupération lors des efforts physiques quotidiens et sportifs.

Pendant l’effort, le muscle peut consommer 20 fois plus d’énergie qu’au repos.

L’oxygénothérapie hyperbare renforce le métabolisme cellulaire, c’est une véritable thérapie antifatigue tant physique que psychique donnant une sensation d’énergie retrouvée incomparable. Les bienfaits de l’oxygénothérapie hyperbare ont déjà fait l’objet de plusieurs témoignages de sportifs renommés.

Quels sont les bénéfices de l’oxygénothérapie hyperbare pour les sportifs ? :

Une étude produite par la COMEX* montrait que dès la seconde session d’oxygénothérapie on observait une diminution de la fatigue face à l’effort et dès la 6e session une optimisation totale du rendement sportif et de la récupération physique.
Cette étude rapportait les conclusions d’une évaluation de l’effet OHB (Administration d’Oxygène Hyperbare) réalisée sur 22 sportifs répartis en 2 groupes : Groupe musculation, Groupe endurance (cyclistes)
Chacun des deux groupes étaient divisés en 2 sous-groupes (Groupe OHB-hyperoxie modérée 1b

Cette étude était menée avec contrôle de paramètres biologiques, cardiovasculaires, morphologiques, sur la VO² maximum. Les résultats de cette évaluation montraient sur le Groupe OHB par rapport au Groupe « Air » :

En conclusion, le rapport de la COMEX signe les bienfaits que peut représenter une hyperoxie modérée en caisson hyperbare pour le sportif :

* : Etude COMEX conduite en 2000-2001, publiée dans « Science et Sports : 19(2004) 301-307

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

SOMMEIL & LIBIDO

Dès que notre organisme souffre, notre sexualité peut en pâtir.

Plusieurs facteurs peuvent affecter une sexualité harmonieuse : certaines causes anatomiques, biochimiques ou d’altération des artères, certaines pathologies (diabète, hypertension…), certains traitements, l’âge, le stress, l’alcool, le tabagisme, le surpoids, la fatigue, le Jet Lag. Outre ces causes organiques, les dysfonctionnements sexuels peuvent avoir pour origine des problèmes psychologiques.

Une meilleure oxygénation de nos cellules ne peut qu’être bénéfique et aider à retrouver une sexualité harmonieuse.

LE SOMMEIL

Le stress, certaines pathologies, de nombreux facteurs extérieurs peuvent contribuer à un sommeil de mauvaise qualité. Chacun connaît l’importance d’un sommeil réparateur.

L’épiphyse est constituée de cellules sécrétrices de mélatonine, nommées pinéalocytes.

La mélatonine, considérée comme « l’hormone du sommeil » donne à notre organisme la notion du jour et de la nuit.

Lorsque sa sécrétion est perturbée ou insuffisante, cette perturbation entraine une désynchronisation de l’horloge biologique avec l’environnement, ce qui conduit à un certain nombre de signes cliniques (troubles du sommeil, fatigue, mauvaise qualité de l’humeur), d’où l’intérêt de favoriser la production de cette hormone par les pinéalocytes dans les situations s’accompagnant d’une désynchronisation : Jetlag, travail posté, travail de nuit, vieillissement….

L’apport d’oxygène va fournir aux mitochondries des pinéalocytes l’énergie nécessaire à une meilleure production de mélatonine. On sait que le vieillissement et certains facteurs exogènes entrainent un appauvrissement de la production de mélatonine par calcification de la glande pinéale.

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!

CONTRES-INDICATIONS & EFFETS INDESIRABLES

Contre-indications

Si l’oxygénothérapie est un traitement qui ne présente pas de contre-indications significatives, il est important de prendre quelques précautions avant une première session.

Il est nécessaire de renseigner un questionnaire soumis à l’utilisateur, existe-t-il :

Les contre-indications absolues sont :

Pour les cas suivants (liste non exhaustive) il est conseillé d’avoir l’avis de son médecin avant de commencer une session :

Effets secondaires indésirables :

Barotrauma et douleurs auriculaires :

Lors de la montée en pression, certains utilisateurs peuvent être sensibles au changement de pression à l'intérieur du caisson. Cela se traduit par une sensation « d’oreilles bouchées » (comme lors d’un décollage ou d’un atterrissage en avion).
Pour réduire et éviter cette sensation désagréable, il est conseillé de mâcher, d’avaler, ou de bailler. Cette sensation cesse dès que la pression de 1.3 ATA est atteinte.
Si cette sensation est trop douloureuse alors que la pression maximale n’est pas atteinte, il faut éteindre
immédiatement le compresseur d’air ou bien tourner lentement la valve de pression/décompression vers la position « OPEN » afin de réduire la vitesse de pressurisation.
Lorsque l’utilisateur se sent mieux, la montée en pression peut reprendre en rebranchant le compresseur d’air ou en tournant lentement la valve de pression/décompression vers la position « CLOSE ».
Exceptionnellement, le sujet peut présenter un barotrauma des sinus et des gencives.

Sécheresse buccale

L’utilisateur peut également ressentir une sécheresse buccale lors de la montée en pression, celle-ci s’atténue spontanément dès que la pression de 1.3 ATA est atteinte.
La température du caisson peut augmenter un peu pendant sa mise sous pression. Lorsque la pression de 1.3 ATA est atteinte, les soupapes automatiques de décompression commencent à évacuer l'air chaud du caisson.

La toxicité neurologique par hyperoxie (1 cas sur 10 000)*.

La toxicité neurologique par hyperoxie n’a jamais été observée aux pressions utilisées (1.3 ATA) par nos caissons hyperbares. Il s’agit d’une complication liée à une fréquence et des durées non contrôlée de sessions d’oxygénothérapie chez des utilisateurs soumis à de hautes pressions (supérieures à 1.6 ATA).
La durée de nos sessions ne peut être supérieure à 90mn au rythme d’une session par jour MAXIMUM pendant la première semaine ou sur 10 jours, ensuite nous recommandons une à deux sessions par semaine seulement.

*L'hyperoxie consiste en une augmentation anormale de la concentration d'oxygène dans l'organisme, c'est-à-dire à plus de 21%. Une pression artérielle normale se situe entre 170 et 500 hPa (hectopascal). Dès qu'elle est supérieure à 500 hPa à l'inspiration, on peut parler d'hyperoxie. Une accumulation d'oxygène entraîne une surproduction de radicaux libres qui abîment les membranes cellulaires. L'hyperoxie provoque des spasmes musculaires violents, puis des convulsions, et enfin une reprise progressive de la conscience. La personne qui souffre d'hyperoxie doit être prise en charge en urgence pour éviter des effets neurotoxiques sur son organisme.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos offres exceptionnelles en priorité et restez informés avec votre centre O2 Relax.

TARIFS INSTITUTS

PRESTATION Eco

Caissons + kit de base + simple avec accès Wifi

Un kit de BASE : lunette respiratoire + charlotte de tète + sur chaussure (à usage unique mais réutilisable pour la même personne) les kits voulant être réutilisé par la même personne seront stocker chez nous

•TARIF 60 Minutes : 49.00 € TTC

• TARIF ECO PACKAGE DE 6 SESSIONS : 5 achetés = 1 OFFERTE

245.00 € au lieu de 294.00 € ce qui fait la session à 41 € au lieu de 49€

 

PRESTATION BUSINESS CLASS

Caisson + kit de base + luminothérapie + casque à réduction de bruit Ambiant + tablette avec 20 styles de musique de relaxation + accès wifi + table de travail (version assise uniquement)

• TARIF 60 Minutes : 59.00 € TTC de l’heure

• TARIF PACKAGE DE 6 SESSIONS : 5 achetés = 1 SESSION OFFERTE

295.00 € au lieu de 354.00 € ce qui fait la session à 49 € au lieu de 59€

 

PRESTATION FIRST CLASS

Caisson + kit de base + luminothérapie + casque à réduction de bruit Ambiant + tablette avec 20 styles de musique de relaxation + accès wifi + table de travail (version assise)
Chaque session dure 90 min SUR 5 JOURS D’AFFILES

• TARIF 90 Minutes sur 5 jours consécutifs 79.00 € TTC de l’heure

• TARIF PACKAGE DE 4 SESSIONS + 1 session OFFERTE 90 minutes

316.00 € au lieu de 395.00 € ce qui fait la session à 63.00 € au lieu de 79€

CENTRE

Chez O2RELAX nous ne faisons pas de médecine...!
SESSION DE 60/90 MINUTES ou PACK DE 5 ACHETEES = 1 OFFERTE

JET LAG

combattre le jetlag avec les caissons à oxygène
Durée 60 min
• 1 session avant le départ
• 1 session au retour dans les 24 h

MIGRAINE

combattre la migraine avec les caissons à oxygène
Durée 60 min
• 1 session

GUEULE DE BOIS

combattre la gueule de bois avec les caissons à oxygène
Durée 60 min
• 1 session

PERFORMANCES CEREBRALE

performance cérébrale accrue avec les caissons à oxygène
Durée 90 min
• 5 sessions espacées dE 48h maximum
puis sessions régulières (1 par semaine)

PERFORMANCES PHYSIQUES ET SPORTIVES

Durée 60 ou 90 min
• 5 sessions consécutives espacées de 24/48h maximum puis sessions régulières (1 par semaine)

LIBIDO/SOMMEIL

meilleur sommeil et meilleure libido avec les caissons à oxygène
Durée 60 ou 90 min
• 5 sessions consécutives espacées du 24/48h maximum

RESERVER MAINTENANT ET PAYER EN LIGNE

Notre centre en plein coeur de Paris

OUVERT 7/7 de 8h00 à 22h00